Ajaccio

Bibliothèque patrimoniale- Fonds anciens

Dans l'aile nord du palais, la bibliothèque, comme la chapelle impériale, a été dessinée par Alexis Paccard (1813-1867). L'entrée est remarquable par le grand escalier  et les deux lions, moulés par Canova sur les originaux qui ornent le tombeau du pape Clément XIII à Saint-Pierre de Rome. Riche de plusieurs dizaines de milliers de volumes - dont quelques trésors bibliophiliques -, longue de plus de 30m, la salle de lecture, tout en noyer, est l'oeuvre de Jérôme Maglioli.

Lazarert Ollandini - Musée Marc Petit

Erigé à la demande des pêcheurs de corail d'Ajaccio en 1841, le lazaret est à l'origine un lieu de quarantaine. Depuis son acquisition, par François Ollandini, il est devenu un lieu de rendez-vous culturels et artistiques incontournable pour la cité impériale. En 2008, ouverture du musée Marc Petit avec plus de 30 bronzes exposés de façon permanente dans les jardins et allées du Lazaret.

Musée – Salon napoléonien de l'hôtel de ville.

Au premier étage de l'hôtel de Ville, le salon napoléonien est un « lieu de mémoire de la famille impériale ». Il est riche de belles collections de peinture, de sculpture et notamment d'un intéressant cabinet de médailles. On peut y voir toutes sortes de portraits des deux empereurs, des membres de la famille impériale, et l'acte de baptême authentique du premier empereur des Français.

Musée d'histoire Corse à Bandera

Géré par l'association A Bandera "la banniere", ce musée privé met en scène des d'objets, maquettes, tableaux, photographies qui racontent en quelques salles le passé de l'ile et celui de la méditerranée de la préhistoire à la Seconde Guerre mondiale.

Musée national de la Maison Bonaparte

Au premier étage se trouve le mobilier de Madame Laetitia, mère de Napoléon. Au second étage les collections évoquent les ascendants de Napoléon, la Corse au moment de sa naissance, et la famille Bonaparte à travers divers portraits de l'Empereur, de ses frères, de ses soeurs et de ses neveux. Au rez-de-chaussée on trouve quelques aspects des propriétés agricoles de la famille Bonaparte. Salles Napoléon III.  

Palais Fesch – Musée des Beaux-Arts

En 1839, le cardinal Fesch léguait à la ville d'Ajaccio « quelques originaux de toutes les écoles devant constituer un musée pour servir à l'instruction des jeunes gens ». Par ce legs, la ville d'Ajaccio a reçu une collection de peinture italienne qui est la plus importante de France après celle du Louvre. Les collections présentées présentent trois fonds majeurs : les Primitifs (avant le XVe siècle), la peinture baroque romaine et la peinture baroque napolitaine. Ces collections sont complétées par plusieurs autres fonds : peinture du nord et du centre de l'Italie ; peinture nordique ; le XVIIIe siècle ; le XIXe siècle ; la peinture corse ; collection napoléonienne.