Destination Napoleon, Itinéraire
Européen du Conseil de l'Europe

Boulogne-sur-Mer

PATRIMOINE NAPOLEONIEN

 

Le Palais Impérial 

Ancien hôtel particulier, situé dans la ville fortifiée, l’Hôtel Désandrouin est plus connu sous le vocable de Palais Impérial, en raison des séjours qu’y fit Napoléon Ier. Le premier consul l’occupa pour la première fois en 1803 ; empereur, il revient avec Marie-Louise en 1810 puis en 1811.
Construit en 1777, sur les plans de l’architecte Giraux Sannier, cet hôtel particulier présente une façade à deux niveaux couronnée par un fronton. Admirablement restauré et meublé selon l’époque, il abrite depuis 1988 une unité de recherche en sciences humaines sous l’égide de l’Université du Littoral.
17, rue du Puits d’amour.

La Pierre Napoléon

Pierre symbolisant l’emplacement de la baraque de l’Empereur.

La Poudrière

Dernier vestige militaire.
La Poudrière illustre la présence de la Grande Armée à Boulogne. S’élevant face à la mer, sur le plateau de la tour d'Odre, cet édifice confectionné en pierre se présente sous la forme d'une petite construction de plan rectangulaire. Son utilité première permettait la conservation de 120 barils de poudre à canon. Les murs sont percés de meurtrières d'aération, éléments caractéristiques de l'architecture des poudrières ; ces trouées servaient à lutter contre l'humidité qui rendait les poudres inutilisables.
Rue de la Tour d’Odre.

La stèle de la Légion d’honneur

Symbole de la première remise de croix de la Légion d’Honneur
Lors de son retour à Boulogne en juillet 1804, Napoléon exprime le désir de distribuer la Croix de la Légion d’honneur, qu’il vient de créer, aux soldats du Camp de Boulogne. A cette intention, une gigantesque cérémonie, qui constitue la seule distribution en province, se déroule le 16 août 1804 dans le vallon de Terlincthun.
Assis selon la tradition sur le trône de Dagobert, installé sur un terrain semi-circulaire à la manière d’un temple antique, Napoléon décore 2000 soldats et civils dans un grand mouvement de liesse populaire. Cet évènement est depuis 1856 symbolisé par la stèle de la Légion d’honneur.
Gratuit. Accès libre.

La Colonne de la Grande Armée

C'est la plus haute de France.
Située sur les hauteurs du vallon où l’empereur remit solennellement la Légion d’Honneur le 16 Août 1804, la colonne fut érigée à la gloire de Napoléon par les soldats du Camp de Boulogne. Elle ne fut achevée qu’en 1841, sous Louis-Philippe. S’inspirant de l’Antiquité romaine, cette colonne corinthienne de 54 mètres en marbre de Marquise, est couronnée par la statue de Napoléon qui fait face à l’entrée du domaine. Grâce à un escalier de 263 marches de marbre blanc des carrières du Boulonnais aménagé à l’intérieur, on peut accéder au sommet où l’on découvre un magnifique panorama. Son socle est orné de quatre bas-reliefs retraçant l’aventure de Napoléon dans le Boulonnais. Très endommagée pendant la Seconde Guerre mondiale, la première statue de Napoléon en tenue de sacre, œuvre de Bosio, est aujourd’hui conservée dans le musée à l’entrée du domaine. Elle y côtoie des bustes de généraux de l’Empire. Le musée est en accès libre.
Avenue de la Colonne
62126 WIMILLE
Tél : 03 21 91 91 26
grande-armee@monuments-nationaux.fr
www.monuments-nationaux.fr
Ouvert du 15 juin au 30 septembre du mercredi au dimanche de 10h à 12h30 et de 14h30 à 18h30.
Fermé du 08 novembre au 17 décembre, le 25 décembre, le 1er janvier et le 1er novembre.
Tarifs : 3 € pour l’ascension à la Colonne, Gratuité pour les moins de 26 ans  ressortissants des 27 pays de l’Union européenne et résidents réguliers non européens sur le territoire français.

Visite libre du domaine et accès libre à la présentation historique du monument. Visite accompagnée de la colonne.
Librairie-boutique.
Accès : la colonne est située sur la commune de Wimille, à la périphérie nord de la ville de Boulogne-sur-Mer. De Calais, A16, sortie 32.

LA VILLE FORTIFIEE : Un site chargé de Culture et d'Histoire

Riche d'un patrimoine qui lui vaut le titre envié de Ville d'Art et d'Histoire, la ville haute dresse ses témoins de pierre : un beffroi du XIIème siècle, de formidables remparts du XIIIème siècle, un Château-Musée captivant, une cathédrale imposante, une crypte médiévale, …

Les remparts : Centre administratif et religieux

La ville haute ou "vieille ville" constitue un remarquable ensemble urbain de plan rectangulaire d'environ 400m sur 300, dominé par le beffroi et le dôme de la cathédrale. Elle est ceinte de puissants remparts édifiés au début du XIIIème siècle par le comte de Boulogne sur les bases de la muraille gallo-romaine.
Fermeture en nocturne.

Le Château comtal et le Musée : Deux découvertes en une…Une visite inoubliable !

Le Château comtal: Erigé en même temps que les remparts, le château comtal constitue la pièce maîtresse du dispositif de défense médiéval. C'est le premier château fort construit sans donjon dans l'histoire de l'architecture militaire. Aujourd'hui, les douves sont partiellement remises en eau et le pont-levis a été restitué. A l'intérieur, les salles les plus remarquables se situent dans la partie basse : chapelle, salle comtale, souterrains. A ne pas manquer, la magnifique salle gothique de la Barbière, attenante à l'ancienne prison.

Le Château comtal abrite le Musée: Créé en 1825, le Musée possède de riches collections dont certaines sont uniques au Monde, comme celle des masques alaskiens. Son caractère encyclopédique est indiscutable de par la variété des thèmes proposés : Antiquités égyptiennes, vases grecs antiques, antiquités gallo-romaines,  masques alaskiens, arts d'Océanie et d'Afrique,  faïences et porcelaines, Beaux-arts, art médiéval et collection Georges Mathieu.
Rue de Bernet
Tél. : 03 21 10 02 20
Ouvert tous les jours sauf le mardi. En semaine, de 10h à 12h30 et de 14h30 à 17h30. Le dimanche de 10h à 12h30 et de 14h30 à 18h.
Entrée : 5 € pour les collections permanentes et 3 € pour l’exposition temporaire. 6 € pour les deux expositions.
Gratuit pour les moins de 18 ans, les demandeurs d’emploi et premiers dimanches de chaque mois.

La Basilique Notre-Dame : une œuvre de foi

La basilique Notre-Dame fut élevée entre 1827 et 1866 par l'abbé Haffreingue, sur les ruines de l'ancienne cathédrale, détruite peu après la Révolution. Cet ensemble colossal au dôme culminant à 101 m de hauteur est inspiré de Saint-Paul de Londres, de Saint-Pierre de Rome, du Panthéon et des Invalides!...A l'intérieur, le maître-autel des princes Torlonia, chef d'œuvre de la mosaïque italienne du XIXème siècle.

La Crypte : La deuxième par ses dimensions en France

Véritable labyrinthe, la crypte est l'une des plus vastes de France. La salle du trésor renferme de très belles pièces d'orfèvrerie, dont le reliquaire du Saint Sang (or, argent et émaux) offert par Philippe le Bel en 1304. La crypte a aussi servi de sépulture à la dépouille du Libertador, le Général argentin San Martin, de 1850 à 1861.
Rue de Lille sur la gauche du porche.
Attention : la crypte est fermée pour travaux jusqu’en 2014.
Rue de Lille
Tél : 03 21 99 75 98
Du 01/09 au 31/03 de 10h à 12h et de 14h à 17h. Fermée le lundi.
Du 01/04 au 31/08 de 9h à 12h et de 14h à 18h.
Accès libre par la rue de Lille tous les jours en dehors des messes.
Tél: 03 21 99 75 98

Le Beffroi : Du XII ème siècle, il est le monument le plus ancien de la ville

Donjon du premier château comtal, de type roman, il a été transformé en beffroi, symbole des libertés communales, au début du XIIIème siècle.
En 2005, il a été classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO.
A l'intérieur, un petit musée lapidaire a été aménagé.
Accès libre au rez-de-chaussée uniquement du lundi au samedi midi.
Visites guidées pour individuels en Juillet et Août.
Visites guidées toute l’année pour les groupes sur réservation uniquement au 03 21 10 88 10.
Place Godefroy de Bouillon (entrée par l’Hôtel de Ville)

L’Hôtel de Ville

Il est au cœur de la ville fortifiée.
Edifié sous Louis XV, comme l'atteste la date inscrite sur la façade(1734), l'Hôtel de Ville enserre le beffroi. D'ordonnance classique, le monument est le seul en ville fortifiée construit en pierre et brique.
Sous le toit sont sculptées les armoiries de la ville : à gauche le cygne, à droite les trois tourteaux, grosses boules en relief. Ces emblèmes ornent le blason de Boulogne-sur-Mer depuis le XIème siècle.
A voir : la salle des Gouverneurs.
Au cœur de l’Hôtel de Ville se cache un jardin japonais atypique.
Accès libre du lundi au samedi midi.
Place Godefroy de Bouillon.
Tél : 03 21 87 80 80

L’Eglise Saint-Nicolas : La plus ancienne église de Boulogne

C’est en 1208 que cette église est citée pour la première fois : elle fut dédiée au Saint Patron, protecteur des marins : Saint-Nicolas. Elevée sur la place Dalton pittoresque place pavée, la façade et la nef du XVIIIème siècle, remodelées par Giraux Sannier, prolongent un transept et un chœur remontant à la période gothique. Sur cette façade, dans une niche, M.J. Hopkins a représenté le saint et les trois enfants sortant du saloir.
Place Dalton.
Ouverte tous les jours de 15h à 18h.