Notice: session_start() [function.session-start]: ps_files_cleanup_dir: opendir(/tmp) failed: Permission denied (13) in /kunden/332182_07743/webseiten/destination-napoleon-eu/redaxo/include/classes/class.rex_article_base.inc.php(388) : eval()'d code on line 3
Grasse | destination napoleon

Destination Napoleon, Itinéraire
Européen du Conseil de l'Europe

Grasse

Cathédrale Notre-Dame-du-Puy

La cathédrale daterait du milieu du XIIIe siècle (transfert de l’évêché en 1244). Son architecture est influencée par la Ligurie et la Lombardie (plan, décors, voûtement). La façade principale est simple et sobre. Elle reflète la distribution intérieure : une nef centrale surélevée et deux bas-côtés. La nef est percée par un portail en saillie et une baie triple surmontée d'un arc brisé. Les bas-côtés s’ouvraient par deux portes aujourd’hui murées et sont éclairés par deux fenêtres à lancette. Les murs extérieurs sont soulignés par de petits arcs : l’arcature lombarde.  

Chapelle Saint-Thomas de Villeneuve

La chapelle construite au XVIIe  siècle est un bel exemple d’art baroque provençal à Grasse, conçue dans l’esprit de la contre reforme.

La façade très simple était décorée aux angles de chaînage de pierre peint en trompe l’œil. La porte est encadrée de pilastres à entablement saillant. Au centre une niche offre à voir une statue de la Vierge à l’enfant.

L’embrasure de la porte est biseautée vers le bas de la rue Tracastel, créant ainsi un effet optique : en rentrant dans la ville le voyageur apercevait ainsi beaucoup mieux la porte qu’en descendant la rue.

La nef  unique et couverte d’une voûte  percée de demi-oculi.

De grands pilastres à chapiteau corinthien embrassent les deux niveaux d’élévation. Au dessus des grandes arcades s’élèvent des tribunes qui donnaient accès au couvent. Une grille est encore visible. Les sœurs s’installaient derrière pour entendre les offices.

L’autel majeur date du XVIIe siècle il est en bois polychrome et doré. Le retable en trois parties est rythmé par des colonnes torses. La toile centrale représente la Visitation de Marie à sa cousine Elisabeth. Deux autres toiles sont inclues dans le retable : l’Annonciation et la Nativité.

Le tabernacle a été ajouté début XIXe siècle.

Deux portes d’armoire reliquaire en bois peint représentent saint Maxime et saint Jocond.

Deux huiles sur toiles du XVIIe siècle sont également visibles : La sainte Parenté et La femme adultère.

L’actuelle cour d’école était occupée par le cloître/ jardin. A l’époque révolutionnaire un atelier de salpêtre y fut installé et une des cloches de la cathédrale y fut fondue.

Halle Chiris

La première usine Chiris, installée depuis 1768 sur la place Neuve  appartenait à l’une des plus anciennes entreprises grassoises de parfumerie. L’exploitation d’une nouvelle technique de production des matières odorantes contraignit toutefois l’établissement à déménager dans un bâtiment mieux adapté.

L’ensemble a été construit ex-nihilo pour la parfumerie et pourvu d’un mur d’enceinte : c’est une nouvelle démarche. Ce type d’usine apparaît vers 1860, Chiris est la première, suivent  Roure, Méro-Boyveau et Bertrand Frères. Ces premières usines sont monumentales reprenant ainsi l’esprit des grands sites industriels type Le Creusot : Schneider et Cie…

Familièrement appelée « la mosquée », cette usine servait à l’extraction des huiles essentielles végétales épuisées à l’aide de solvants volatils toxiques et inflammables. La nature des produits utilisés imposait donc un bâtiment très haut, ouvert en permanence sur l’extérieur, grâce à de nombreuses ouvertures simplement garnies de transennes en béton armé, inspirées des motifs de moucharabieh de l’Afrique du Nord. 

Musée international de la parfumerie

Créé en 1989 et rénové en 2008, le Musée International de la Parfumerie est naturellement situé à Grasse, berceau de la parfumerie de luxe.

Projet architectural audacieux imaginé et réalisé par l’architecte Frédéric Jung, le Musée International de la Parfumerie, établissement public, labellisé « Musée de France » aborde par une approche anthropologique, l’histoire des fragrances sous tous ses aspects : matières premières, fabrication, industrie, innovation, négoce, design, usages et à travers des formes très diverses (objets d’art, arts décoratifs, textiles, témoins archéologiques, pièces uniques ou formes industrielles). Il a pour vocation la conservation, l’étude et la mise en valeur du patrimoine de l’une des plus prestigieuses industries françaises : la parfumerie.

Bienvenue dans le monde du parfum...

Informations :

Musée International de la Parfumerie – 2 bd du jeu de Ballon – 06131 Grasse

Tél. 04 97 05 58 00 – www.museesdegrasse.com

Tarif entrée : 4 Euros (+1 € si exposition temporaire) – demi tarif : 2 € (+1€ si exposition temporaire) – Gratuit : - de 18 ans, chômeurs, handicapés