Destination Napoleon, Itinéraire
Européen du Conseil de l'Europe

Ajaccio

La cathédrale d'Ajaccio

A Sainte Hélène, Napoléon mourant s'est souvenu de l'église de son enfance : "Si l'on proscrit mon cadavre, comme on a proscrit ma personne, que l'on me refuse un peu de terre, je souhaite que l'on m'inhume auprès de mes ancêtres dans la cathédrale d'Ajaccio en Corse".

Construite entre 1554 et 1596 en forme de croix grecque, style renaissance, cette église dédiée à l’Assomption de la Vierge, remplace la chapelle Sainte Croix démolie en 1554 au moment de l’édification de la citadelle. Restée inachevée, la cathédrale d’Ajaccio est intéressante notamment à cause des trésors qu’elle renferme.

La chapelle impériale

Formant l’aile droite du Palais Fesch, cette chapelle classée monument historique a été bénie le 9 septembre 1860. Sa construction a été financée grâce à des fonds légués par le Cardinal Fesch et Napoléon III. Elle renferme les sépultures de Charles et Letizia Bonaparte, parents de Napoléon, ainsi que celles de la famille impériale.

Musée – Salon napoléonien de l'Hôtel de Ville

Situé dans l’hôtel de ville, de style Restauration début 19ème. Dans le vestibule, statue de Jérôme Bonaparte en marbre de Bosio. Le grand salon est éclairé par un lustre somptueux en cristal de Bohême offert pour le bicentenaire (1769-1969). Peintures et sculptures se rattachant à l’histoire impériale. Très intéressante collection de monnaies et médailles.

Musée national de la maison Bonaparte

Napoléon Bonaparte y est né le 15 août 1769. Elle est située au cœur de la ville génoise. Mobilier familial de la fin du 18ème siècle : souvenirs, armes, portraits, documents relatifs à Napoléon et à ses parents en Corse. Installée en Corse depuis la fi n du 15ème siècle, la famille Bonaparte a occupé la maison dès 1682. Cette maison fut l’enjeu de nombreuses rivalités et symbolise l’ascension sociale de Charles Bonaparte et Letizia Ramolino, parents de Napoléon.

Une extension et un récent réaménagement offrent de nouveaux espaces de visite et d’animation.

Place d'Austerlitz

Statue monumentale de Napoléon au sommet d’un plan incliné sur lequel sont inscrites les victoires et les réalisations de l’Empereur. Napoléon en redingote, œuvre du sculpteur SEURRE. L’original de cette statue se trouvait au sommet de la colonne Vendôme à Paris.

La bibliothèque municipale

Fondée en 1800 par Lucien Bonaparte, elle possède un fonds exceptionnel de livres anciens, les incunables, une bible de 1483, un Tite-Live de 1425, une édition originale de « l’Esprit des Lois » imprimée à Genève en 1748…La belle salle de lecture de 30 m de long est un lieu paisible au cœur de la cité.

La fontaine des 4 lions – Place Foch

Sur la place Foch (dite « Piazza d’Olmo », puis place des Palmiers) se trouve la fontaine en granit, œuvre de Jérôme Maglioli. La statue en marbre blanc est antérieure ; elle fut commandée par le cardinal Fesch au sculpteur italien Massimiliano Laboureur (1850).

Bibliothèque Fesch

La collection de peintures réunie par le Cardinal Joseph Fesch (1763-1839), oncle maternel de Napoléon, est l’une des plus importantes qui aient jamais existé ; elle a compté jusqu’à seize mille œuvres.

L’ensemble présenté au musée Fesch d’Ajaccio (en seconde place pour les fonds italiens après le musée du Louvre) est un panorama complet de la peinture italienne du 14ème au 19ème siècle.

Section napoléonienne : vous apprécierez les salles et les vitrines de cet espace qui présente objets, peintures, faïences, ustensiles et l’habit de colonel des Hussards de Napoléon.

Domaine des Milelli

Propriété de la famille Bonaparte, la demeure passait pour être leur maison de campagne. Une partie était consacrée aux cultures maraîchères qui alimentaient la famille. La maison avait été laissée au Jésuites par un legs de Paul Emile Odone, frère de Virginia Odone qui avait épousé en 1657 Carlo Maria Bonaparte, bisaïeul de l'empereur. Lorsqu'en 1773 Louis XV fit expulser les Jésuites, les biens de Paul Emile Odone furent réclamés par les Bonaparte. La propriété fut rendue aux Bonaparte en 1785. Le domaine fut ensuite exploité par le Cardinal Fesch qui en fit don à la ville d’Ajaccio.

Statue de Napoléon et de ses 4 frères

Monument (1865) édifié sur les plans de Violet le-Duc. Napoléon 1er à cheval, vêtu à la romaine (œuvre du sculpteur BARRY), Lucien œuvre de THOMAS, Joseph et Louis de PETIT et Jérôme de MAILLET. Cette grande place marque la séparation entre la vieille ville et les nouveaux quartiers.

L'Eglise du Sacré-Coeur

Elle doit son nom à la date de sa consécration, le 7 Juin 1929, fête du Sacré Cœur. Construite à partir de 1920 en hommage aux morts de la Grande Guerre, l'église du Sacré Cœur est remarquable par l'allure néo-Byzantine de ses formes et par le décor de sa façade.

La Citadelle

Construite sur un promontoire rocheux en 1492 (date de la fondation d'Ajaccio), la citadelle ne compte alors qu'un simple « castello », un donjon et une enceinte basse. La défense de la ville se révélant insuffisante, des travaux sont entrepris à partir de 1553. Les fossés sont élargis, approfondis et reliés à la mer. Après le traité de Cateau-Cambresis en 1559, les génois donnent à la citadelle son aspect actuel.